Il m’aura fallu une bonne vingtaine de Chenin (dégusté ce samedi) pour me redonner l’envie de publier un nouvel article. ;-)))
Non je rigole, désolé d’avoir été absent si longtemps, mais le temps m’a manqué pour écrire…

Pour cette nouvelle dégustation avec les amis du cercle « Dégustation en terre picarde », nous avions choisi un thème qui me tient à cœur, les amis m’avaient donné carte blanche, pour un aperçu  « Chenin sec ligérien, 2008. »

Notre dernière dégustation ayant pour thème central le Chenin remontait presque à deux ans, même si entre-temps, j’ai glissé un ou deux Chenin, une bulle par ci, un sec par là et hop un moelleux/liquoreux…
On ne se refait pas. ;-)))

table_gauche  table_droit


Seule bémol  au tableau, la date tombait mal, mais nous n’avions pas trop le choix.
Nos amis belges se remettent difficilement des divers Doudou de ces derniers temps, nos amis parisiens ont préféré assister à une dégustation primeurs.
Bref, les rangs étaient clairsemés, mais quand même deux satisfactions, nous avons revu avec grand plaisir Romuald (absent assez longtemps pour raison médical) et nous avons fait la connaissance de David (un des deux Bicéphales Buveurs) passionné entre autres, par les vins du Jura, Philippe (Teva) était aux anges. ;-)))
Les fidèles Bruno (Chtibb), Charles (4vins), François (Darth Tux) et Stéphane (l'autre moitié du
Bicéphales Buveurs) étaient présents, ainsi que mon épouse.

Passons à l’objet de cet article, la dégustation, celle-ci s’est déroulée à l’aveugle, je me suis juste permis de placer les vins de la Touraine avant ceux d’Anjou.

1 Saumur, Billes de Roche, 2008, Aymeric Hillaire. :
Robe, jaune paille, assez claire.
Nez, assez simple, sur une belle maturité, des notes d’ananas, fruits jaunes.
Bouche, l’attaque est un peu large, ample. Le milieu de bouche se développe sur une belle acidité,
qui tire une finale assez longue. Bien+

 CB_Baudry

2 Chinon, La Croix Boissée, 2008, Bernard Baudry. :
Robe, jaune paille claire.
Nez, des notes de poire, une pointe d’épices.
Bouche, l’attaque est nette, une belle matière se développe, sur une acidité qui est présente, mais qui ne tend pas le vin, comme à son habitude… La finale est longue sur une belle acidité.  Tbien-
La précédente bouteille dégustée avait un poil de tension en plus, je l’avais trouvé excellente.


3 Montlouis, Touche-Mitaine sec, 2008, Xavier Weisskopf. :
Robe, jaune paille soutenue.
Nez, une pointe de fraîcheur, un peu en retrait comme bloqué…
Bouche, une belle attaque franche, une fine matière se développe sur une belle acidité intégrée.
Le vin est tendu, droit, une pointe austère. La finale est assez longue. Bien + voir TBien dans quelques temps. Bon Q/P (10euros)
Avant de découvrir le cachottier, je pensais que nous étions sur un sec de Philippe Foreau…

X_Weisskopf

4 Montlouis, La Négrette, 2008, Xavier Weisskopf. :
Robe, jaune paille soutenue.
Nez, sur les fruits blancs, une pointe florale.
Bouche, l’attaque est nette sur une belle acidité, mais là, la matière est plus présente. Le milieu de bouche est plus large, rond. Une belle tension, la finale est très longue, toujours une belle acidité. TBien, voir + dans l’avenir. Bon Q/P (13euros)

5 Vouvray, Sec, 2008, Philippe Foreau
Robe, presque jaune /vert, un peu terne…
Nez, un peu atone… vraiment fermé, à l’aération le nez me pique un peu.
Bouche, l’attaque se fait sur une matière un peu large, la fin de bouche sèche, sur des notes de vieilles futailles… A revoir, même si je n’avais pas été enthousiaste lors de ma dernière dégustation de ce vin, mais là, je ne l’ai pas reconnu… peut être une bouteille défectueuse…

6 Vouvray, Clos du Bourg sec, 2008, Huet.
Robe, jaune paille foncée.
Nez, florale, légers épices.
Bouche, l’attaque est ample, le milieu de bouche est rond, riche, presque gras. Heureusement l’acidité est présente et tire la finale, très longue. B+ en l’état, quand le vin aura mangé quelques sucres, cela donnera une belle expression du Chenin. Bien+.

SIngulier7 Montlouis, Singulier, 2008, Lise et Bertrand Jousset. :
Robe, jaune paille.
Nez, le vin es fermé, presque rien nada…. (mise récente)
Bouche, une belle attaque nette, le milieu de bouche est équilibré belle matière, belle acidité.
La finale est très longue salivante. Très joli vin Tbien, mais dès qu’il sera ouvert, on peut parier sur un Excellent.




Gilbourg8 Vin de Table, Gilbourg, 2008, Benoit Courault. :
Robe, jaune paille.
Nez, fruits jaunes, laisse présager une belle maturité.
Bouche, l’attaque est nette sur une belle matière mûre, le vin est ample.
La finale est longue sur une belle acidité intégrée. Bien+ Bon Q/P (10euros)





Rouliers9 Vin de France, Les Rouliers, 2008, Richard Leroy. :

Robe, jaune paille.
Nez, un joli fruit, assez frais.
Bouche, une belle attaque franche de suite l’acidité et la matière joue un duo sur l’élégance, la pureté.
Superbe équilibre matière/acidité. La finale est longue, très longue, belle fraîcheur. Excellent.





VV_Blanderies10 Vin de France, Les Vieilles Vignes des Blanderies, 2008, Mark Angeli. :

Robe, or pâle.
Nez, sur les fruits jaunes, légère touche racinaire.
Bouche, l’attaque est riche, ample. Le milieu de bouche se développe sur une grosse matière. La finale se tend un peu sur une fine acidité. Tbien- devrait évoluer vers +.





11 Anjou, Authentique, 2008, Philippe Delesvaux. :

Robe, jaune paille légère évolution.
Nez, très pomme verte, épicé, une note légère d’oxydation.
Bouche, l’attaque est fluide, fuyante… manque de matière, la finale sur une grosse acidité…
Pas noté, il y a du avoir un problème de bouteille, car je suis passé au domaine le mardi précédent cette dégustation et je n’ai pas reconnu le vin…
J’en ouvrirai une autre bientôt et vous tiendrez au courant.

12 Vin de Table, Un Bout de Chenin, 2008, Stephan Przezdziecki. :
Robe, jaune clair.
Nez, une pointe végétale…
Bouche, l’attaque est assez large, le milieu de bouche se développe sur une petite matière sur des notes végétales… encore une bouteille qui se goûte mal.
Nous l’avions dégusté lors de la précédente dégustation, tout le monde avait emballé par un bon vin et un bon Q/P. A revoir.
J’ai repris mes notes, j’en disais (le 13/03/10) :
Le nez est floral, à l’aération des notes de fruits jaunes.
En bouche, l’attaque est assez riche, le milieu se développe sur une fine acidité, une belle matière bien mûr. La finale est moyennement longue. Bien +

La_Fresnaye13 Anjou, La Fresnaye, 2008, Pithon-Paillé. :
Robe, jaune paille presque dorée.
Nez, très élégant, presque florale.
Bouche, attaque nette, sur une belle matière mûre, l’acidité se manifeste de suite pour donner un bel équilibre. Le vin est sur la tension. La finale est longue, un très beau vin. Tbien +





BB14 Anjou, Les Bonnes Blanches, 2008, Agnès et René Mosse. :

Robe, jaune paille.
Nez, un peu en retrait, un peu fermé.
Bouche, une belle attaque assez fraîche, une matière qui bien que présente, propose un bel équilibre très élégant, sur une belle acidité qui tire une finale. Belle tension ! Tbien+





15 Anjou, Château de la Roulerie, 2008, Germain-Saincrit. :

Robe, jaune paille.
Nez, le nez me pique (soufre), une pointe végétale.
Bouche, l’attaque est fluide, pas une grosse matière en milieu de bouche, la finale n’est pas très longue. Abien, ce n’est pas le style d’Anjou que j’aime…

16 Vin de France, Les Noëls de Montbenault, 2008, Richard Leroy. :
Robe, presque or pâle.
Nez, une pointe d’élevage, à l’aération une belle évolution sur les épices.
Bouche, une belle attaque franche, le milieu de bouche se développe sur une belle matière.
La finale est très longue, tirée par une belle acidité, l’aromatique semble assez évoluée… Tbien-
Si je reprends mes notes, Les Rouliers, ce jour là, c’est dégusté beaucoup mieux, plus sur la fraîcheur, l’élégance, la tension.

17 bouchonné

Sav_Laroche18 Savennières Roches aux Moines, 2008, Tessa Laroche. :
Robe, jaune paille.
Nez, un joli fruité jaune.
Bouche, l’attaque est franche, sur une matière mûre, une belle finesse. Pas une grosse matière, mais un bel équilibre. La finale est pure sur une belle acidité, très long sur les fruits jaunes. Tbien.





Arena19 Savennières, Arena, 2008, Agnès et René Mosse. :

Robe, or pâle.
Nez, un fruit éclatant, épicé.
Bouche, belle attaque franche, le vin est dynamique, une belle matière mûre pas très dense couplée à une belle acidité. La finale est longue, très longue, sur les épices. Excellent





20 Savennières, 2008, Pithon-Paillé. :

Robe, or pâle.
Nez, le vin est fermé.
Bouche, l’attaque est large, le milieu de bouche est aussi assez large. Le vin se reprend sur la finale en proposant une pointe d’acidité. A revoir, car en l’état le vin ne parait pas en place… 

Nous sommes passés à table vers 13h45…
Millefeuille de saumon aux asperges et sa sauce hollandaise.
Les vins les plus tendus ont brillé sur le plat.

Marula_Montcalmes

Souris d'agneau, gratin de pommes de terre à l'ail et au thym.
Nous avions deux vins rouges, un Chinon Clos de Baconnelles 2008 de Gérard Marula.
Le vin est profond, mur, juteux. Un bel équilibre. J’y reviendrai plus tard pour une visite…
Puis un Coteaux du Languedoc,  Montcalmes 2007, j’aime bien ce vin, c’est fin élégant sur de belles notes d’épices. Je l’avais encore mieux déguster la semaine d’avant aux Oenofolies.

Duo de fromages.
Fraisier et sa crème anglaise.


Le repas finit, arrivent trois petites douceurs :
Coteaux du Layon Saint-Aubin, Les Clos, 2008, Philippe Delesvaux.
Montlouis, Sur le Fil, 2008, Lise et Bertand Jousset.
Vouvray, Cuvée Botrytis, 1996, François Pinon.

Les_ClosSur_le_filF_Pinon

Je me suis laissé emporter par les discussions et l’instant présent… je n’ai pas pris de note.
De mémoire, Les Clos, un joli moelleux, un bel équilibre, assez long. Tbien
Sur le Fil, l’équilibre revient sur la Touraine, pas la même gamme aromatique, on est plus sur le fruit coing, belle liqueur équilibré par une belle acidité qui tire la finale longuement Tbien+
Puis le vin qui m’a surpris, Botrytis 1996, une belle attaque qui reste fraîche, une liqueur aérienne, une très belle aromatique évoluée, une finale très longue, que du bonheur. Excellent.
Merci Bruno, il nous a amené cette bouteille pour son anniversaire. On en veut encore…

J’espère que mes comparses du jour ont apprécié cette dégustation (autant que moi j'en ai eu à la préparer) et qu’ils ont maintenant une idée plus précise sur ce qui se fait en Chenin ligérien en 2008…

David_et_St_phane__rire

Quant à moi, j’ai passé une belle journée, un peu stressé, mais content d’avoir pu partager, échanger, rire avec les amis.

Les bougres ne veulent pas partir, en vacances d'été, sans une dernière dégustation, nous explorerons donc le 10/07/10, le monde extraordinaire du Gamay, le Bon...le Bio... le Beau...jolais… 

A bientôt pour d'autres aventures.

Laurent

PS : J'ai oublié de remercier Bruno, qui a eu la patience de prendre toutes les photos, merci l'ami.