Grand Meeting. Je m'explique...

Ce grand rendez-vous, où tout un chacun peut venir déguster une partie de l'élite de la production vinicole française, ne m'a pas emballé cette année. D'ailleurs, je n'ai pris que peu de notes et n'ai pas fait la course à "tendre mon verre".

Par contre, cela m'a permis de rencontrer beaucoup d'amateurs passionnés, dont je lis les interventions sur le forum La Passion du Vin ou différents blogs. Comme il est agréable de pouvoir mettre un visage, sur des écrits ou une perception via le net.
Donc vous l'aurez compris, nous avons passé pas mal de temps à échanger, les uns avec les autres.
J'ai passé une bonne partie de la journée avec les amis Patrick Bottcher et Oliv, du coup nous sommes passés trois fois chez Etienne Sipp, hein! Patrick, il est pas mal ce domaine...

Tout de même, un grand moment de dégustation dans le coin (hé oui, ils étaient parqués) vins italiens.
Une superbe découverte avec les vins de Luca Roagna, Philippe Rapiteau du blog de La Pipette, en avait parlé dans un de ses billets, c'est ICI.
Un superbe Barolo, Vigna Rionda 2004, le 1er nez est un peu sauvage, on sent un vin plein, mûr. En bouche, une belle attaque sur une belle matière, le vin est large, suave, pas trop velouté, Les tannins sont fondus. La finale est longue... un vrai plaisir.
Nous aurons le plaisir de le revoir au Chateau de  Brézé fin janvier.

Domaine E Foradori, Teroldego (cépage rare 100%) Rotaliano (lieu), 2007. Le nez est sur le fruit bien mûr, plutôt cassis/mure, une pointe de café. Une belle attaque toute en douceursur de beaux tanins, un peu velouté soutenus par une fine acidté. La finale est moyennemant longue. Un beu vin assurément, j'aime. Bon Q/P.
Du même domaine, la cuvée Granato 2006 (100% Teroldego), 2006. Le nez est très puissant sur le cassis. En bouche, grosse matière, le vins est ample, très long, une gourmandise qui reste fraiche.

Beaux vins chez Luciano Sandrone et Roberto Voerzio, mais là, les tarifs sont un peu élevés pour nous. ;-)))

Domaine Tenuta di Valgiano, Palistorti, 2007. Le nez un joli fruit bien mûr, une touche d'épices, une pointe d'élevage. En bouche, une belle qualité de tanins, intégrés, soyeux qui donne un beau touché de bouche. La finale est très longue. J'aaadddooorrreee!!!

Passage  rapide par le stand d'Hervé Bizeul, comme à l'habitude, le stand est pris d'assaut et pourtant, ils sont trois à présenter les vins.
La cuvée Vieilles Vignes 2007 me plait, par contre Le Clos des Fées 2007 est trop rond pour moi...
Un faune avec son fifre..., 2008. Le nez est très cassis, grosse maturité, malgré celle-ci, une pointe de végétale...
La bouche est riche, grosse matière, le vin est puissant, suave, assez équilibré.
Moi qui suis habitué au cabernet frais, je ne m'y retrouve pas...

La journée commence à bien s'avancer, je renonce au carne de notes. ;-)))
Passage au stand d'Agathe Bursin, confirmation les vins sont bons, Patrick est content de nous avoir apprécié les vins du domaine.
Chez Olivier Guyot, un super Chambolle- Musigny 1er Cru??? (arrgh! voilà ce que c'est de ne pas prendre de notes,
peut être qu 'un internaute de passage s'en souviendra...)

L'équipe des joyeux drilles parisiens, j'ai nommé les Gunthards, me fait signe qu'il va bientôt être l'heure de quitter les lieux.
Ils n'ont pas tort, une bonne demi-heure rien que pour reprendre son vestiaire... mais surtout pour rejoindre leur quartier général, Le Gout des Hôtes, une soirée dégustation nous y attend...

La suite au prochain épisode...

Laurent