Profitant de notre déplacement en Anjou, nous sommes allés saluer et déguster les vins

d'un grand d'Anjou : Catherine et Philippe Delesvaux.

Je suis accompagné de Jean-Marc Imberdis (ami et caviste passionné/passionnant) et de son épouse Elisabeth qui sont venus nous rendre une petite visite en terre ligérienne.

Après avoir salué Catherine et Philippe Delesvaux, nous attaquons la dégustation des 2008.

Nous commençons la dégustation du millésime 2008.

Anjou rouge 2008:
Nez sur le fruit rouge, frais, croquant.
En bouche, l'attaque est franche, le milieu de bouche se développe sur des tanins encore un peu durs.
L'ensemble reste frais, équilibré. La finale est assez longue sur un joli fruit. Bien

feu_orAnjou, Feuille d'Or, 2008:
1er nez, fruits blancs, pêche. A l'aération, une pointe d'alcool donne un air de puissance.
En bouche, l'attaque se fait sur un joli gras, le milieu de bouche se développe bien sur une fine acidité. La finale est longue sur une pointe de salinité. Bien +


Anjou, Authentique, 2008:auth
1er nez, un beau fruit jaune, bien mûr. A l'aération le vin se précise.
En bouche, l'attaque est nette, sur une belle acidité mûre. Une belle matière, la finesse dans une belle amplitude.
La finale est longue, très longue, toujours portée par cette belle acidité. TBien +

Coteaux du Layon Saint-Aubin, 2008 (env. 70 g/l de sr):
1er nez un peu réduit, j'ai cru déceler une pointe de soufre... à revoir.
A l'aération, le fruit se précise.
En bouche, le vin est tendre, gourmand, une fine acidité soutient une belle petite matière.
L'ensemble est aérien, facile, gourmand. Bien+ bon Q/P.

Vous vouliez des nouveautés, en voilà avec cette nouvelle cuvée.
Vous connaissiez Le Clos du Pavillon et Le Clos de la Guiberderie, voilà Les Clos.
Suite à des problèmes de rendement sur Le Clos du Pavillon (les vignes sont en fermage..., il n'a pas les coudées franches...)
Philippe Delesvaux a décidé de ne plus faire de distinction et a créé Les Clos.

les_clos

Coteaux du Layon, Les Clos, 2008 (env. 90 g/l de sr):
1er nez est un peu discret, léger frangipane, safrané.
Le vin a besoin d'air.
En bouche, l'attaque sur une belle liqueur assez aérienne. On sent que le vin n'est pas encore en place.
Il a besoin de se faire, la mise est récente. Bon potentiel pour cette nouvelle cuvée. TBien - pour l'avenir.

Vous vouliez encore une nouveauté...
L'étiquette de ces belles Sélections de Grains Nobles se fait une beauté, un code couleur pour chaque millésime.
Pour 2007, ce sera lie de vin, pour 2008 vieux verts (en avant primeur) car avec la nouvelle réglementation il ne sortira pas de suite, il faut deux ans. Je vous laisse admirer.

SGN_07         SGN_08

 

Coteaux du Layon, Sélection de Grains Nobles, 2007 (env. 180 g/l de sr):
1er nez, un beau rôti d'abricot, safrané.
En bouche, une belle attaque sur l'abricot rôti, assez fraîche, malgré une belle liqueur. L'acidité donne un équilibre magistral.
La finale est longue, superbe, sapide et fraîche à la fois.  Excellent, une grande réussite dans ce millésime pas facile.

SGN_06Coteaux du Layon, Sélection de Grains Nobles, 2006:
1er nez, abricot rôti, des notes agrumes. A l'aération pomelos bien mûr.
En bouche, l'attaque est ample, sur une grosse liqueur. L'acidité joue son rôle mais n'est pas en avant.
Le vin est pur. La finale, est longue sur le pomelos mûr. TBien +, ce vin commence à bien se goûter.




Coteaux du Layon, Sélection de Grains Nobles, 2004:
1er nez, une pointe de graphite, léger épice.
En bouche, l'attaque est large, une grosse liqueur, plus monobloc que les précédents.
Nous sommes sur un registre fruits secs, minéral. Une belle longueur sur la finale. TBien, mais moins mon style.

Pour le plaisir, nous avons conclu cette dégustation par une SGN 1996, de toute beauté iodée, safranée, légère encaustique,
Le tout dans une belle liqueur, que du plaisir...

Une belle visite, Philippe Delesvaux tient avec Authentique 2008, le grand sec qu’il voulait tant faire…

Juste le temps de mettre Mme Delesvaux à contribution pour préparer une petite commande et nous repartons déjà pour le salon Anges vins de Saint-Aubin.

Merci à eux pour leur accueil toujours aussi chaleureux, je leur dit à bientôt, car je les verrai samedi prochain à La Grande Vignolle.

Laurent