Sans_titreDÉGUSTATION de SÉLECTIONS DE GRAINS NOBLES

                                       
Vins blancs naturellement liquoreux d’Anjou
Issus de raisins botrytisés

AOC Coteaux du Layon, Coteaux du Layon « Villages »


SAMEDI 28 NOVEMBRE 2009
de 15 heures à 20 heures

dans les Caves du Grenier Saint Jean, rue Gay Lussac à Angers


Droits d’entrée : 4 € (verre dégustation inclus)



Philippe Delesvaux, Président du Groupe Grains Nobles et
Les vignerons présents auront plaisir à vous présenter
Leurs prestigieuses sélections de Grains Nobles dans plusieurs millésimes.

Domaines participants :

CHATEAU DE BROSSAY, Hubert & Raymond Deffois, Cléré-sur-Layon
DOMAINE CADY, Philippe Cady, Saint-Aubin-de-Luigné
DOMAINE DELESVAUX, Philippe & Catherine Delesvaux, Saint-Aubin-de-Luigné
DOMAINE DHOMME, Jean-René Dhommé, Chalonnes-sur-Loire
DOMAINE LEROY, Jean-Michel Leroy, Aubigné-sur-Layon


avec le concours d’InterLoire – Bureau d’Angers



Un petit complément d'information et vision sur les Sélections de Grains Nobles, transmis par Philippe Delesvaux.
                   
UN VIN RARE :  FRUIT DU TRAVAIL D’HOMMES PASSIONNES

Qu’est ce qu’une Sélection de Grains Nobles ?

« C’est un vin naturellement liquoreux, issu de raisins  atteints de pourriture noble, et répondant à un cahier des charges très précis ».

Au-delà de cette définition un peu simpliste, il faut aller à la découverte d’un monde magique : celui d’un champignon fantasque et indomptable « Botrytis cinerea » plus connu sous le nom de pourriture noble !
Il a besoin de conditions particulières pour se développer : brumes matinales (apportée par les cours d’eau : Layon, Aubance), chaleur l’après-midi (coteaux bien exposés).
Il trouve donc dans notre région un terrain de prédilection !

Mais que serait le botrytis sans le Chenin, cépage royal du Val de Loire : c’est vraiment le mariage du couple parfait, associant la puissance de concentration du botrytis à l’équilibre de  la structure du chenin et son acidité naturelle.

Car tout commence là, dans les vignes, bien avant la récolte….

On ne décide pas de faire des Sélections de Grains Nobles en septembre, c’est une démarche volontaire, réfléchie et qualitative.
La petite dizaine de producteurs de « Sélection de Grains Nobles » apprend, année après année, à maitriser les contraintes de travail favorisant l’apparition de la pourriture noble. Celle-ci ne se développant que sur les raisins mûrs, il faut donc favoriser la maturité des baies :
- Taille courte ne donnant que de très petits rendements (entre 2 et 3 hectolitres par hectare)
- Vigueur de la vigne maitrisée
- Ebourgeonnage, aération des grappes.
Vient ensuite l’apparition (ou pas !) des premiers signes de présence du botrytis, à la fin de l’été.

La colonisation des grappes plus ou moins rapide, les influences climatiques, la démarche personnelle du vigneron, conditionnent le moment de la cueillette, manuelle, par tries successives, dans les brumes matinales de l’automne.
C’est un moment magique où les efforts, fournis depuis un an, se concrétisent enfin par la pressée du raisin. Premier contrôle en cave aussi pour vérifier que le jus contient bien au moins 323gr de sucres/litres (19°), car pour les SGN, aucune chaptalisation (ajout de sucre) n’est autorisée ni autre forme d’enrichissement, d’ailleurs !

Ces vins rares (6 hectolitres seulement en 2008) et qui ne naissent pas par hasard, sont naturellement liquoreux, une liqueur de raisin, de soleil...