Samedi 03 octobre 2009 :

N'ayant jamais pris le temps de participer à des vendanges, je me suis lancé cette année.
Connaissant les vertus pédagogue et le talent de Sébastien David; l'affaire était entendue, je débuterai ma carrière de "vendangeur amateur" sur son domaine de 5 hectares.

Voila, il est 08h30 départ pour les vignes, hé oui, nous avons attendu quelques retardataires...
Départ donc pour les parcelles qui vont être vendangées pour composer la cuvée L'hurluberlu, sables et graviers.

Le chef d'orchestre, nous explique ce qu'il attend de nous, puis nous présente les nouvelles caisses pour transporter la vendange jusqu'au chai.

IMG_5755IMG_5721

La floraison ayant était assez longue (trois semaines), il existe des différences de maturité, qui va obliger les vendangeurs à trier un peu. Vous remarquerez ci-dessous, de belles grappes, certaines ont quelques raisins secs, d'autres quelques grains rosés. Sébastien nous demandera d'écarter les grains rosés. Peu ou pas de pourriture.
Les fruits sont sains, une belle maturité. Pour cette cuvée des jus qui titre environ 12° d'alcool/l.

IMG_5742

Allez, on commence à couper, des vendangeurs de tous les âges...

IMG_5756IMG_5778

Les grappes sont donc mises en caisse, puis le tracteur passe avec un petit plateau pour ramener les caisses en bout de rangs.
Elles sont alors chargées dans une grande remorque, pour être convoyées vers le chais.

IMG_5726 IMG_5727IMG_5728

Nous arrivons donc au chai, les caisses vont y être déchargées, pour être versées sur la table de tri.
Cette année l'opération de tri est d'une grande facilité, la vendange est saine, on enlève quelques feuilles qui trainent, quelques escargots, quelques baies rosées qui ont échappé aux coupeurs.

IMG_5733IMG_5734

Les caisses sont vidées à droite du tapis, le tri est effectué, le tapis fait tomber les grappes non-éraflées dans l'autre tapis qui remonte vers la cuve ciment de 70 hectolitres

IMG_5752IMG_5747

IMG_5749IMG_5750

 

De temps en temps, quelqu'un monte verser un seau de glace carbonique dans la cuve (désolé, j'ai oublié de faire la photo...)
Vous l'aurez compris, à moins que vous ne la saviez déjà, mais cette cuvée L'Hurluberlu est vinifiée en macération carbonique.
Ce qui aura pour conséquence, d'avoir un vin qui garde un beau fruit croquant et une belle fraîcheur.

Vers 10h30, une petite pause casse-croûte..., on l'a bien mérité. ;-)))

IMG_5729

 

Pour résumer, dans cette cuve ciment, on met les grappes de raisin et de la glace carbonique par couche.
Une fois la cuve remplie, on ferme, 48h plus tard, on réinjecte trois cents litres de jus qui a fermenté normalement (pour activer encore plus la saturation en gaz)
Cette opération durera de 20 à 25 jours selon les exigences du vigneron.
D'avoir vu la qualité des raisins qui ont été vendangé pour cette, je peux déjà vous dire que cette cuvée devrait être remarquable. ;-)))

Rendez- vous dans 20/25 jours pour la suite des opérations...

Laurent